Effet placébo ou thérapeutique: pourquoi la marche nordique gagne en popularité

Rédigé par Serge - - Aucun commentaire

La marche nordique gagne du terrain dans de nombreux pays. On voit ses adeptes marcher à vive allure dans les parcs et dans les rues, leurs bâtons à la main. «Étonnant, mais ça fonctionne», résume à Sputnik un passionné, évoquant les bienfaits de ce sport. S’agit-il d’un effet placebo ou cette activité a-t-elle un véritable effet thérapeutique?

Marche nordique

Nadine Gordienko

Équipés de bâtons spéciaux, les amateurs de marche nordique traversent villes, campagnes et montagnes, avalant les kilomètres avec le sourire. Aussi tonique mais moins traumatisante que le jogging, cette activité sportive, qui est née en 1997 en Finlande, attire aujourd'hui des adeptes dans de nombreux pays. Comme l'indique le portail Futura science, dans son pays d'origine, un habitant sur cinq la pratique.

Par quoi peut-on expliquer ce succès de la marche nordique et quel impact a-t-elle sur la santé?

«Étonnant, mais ça fonctionne»

Souriant, respirant l'air frais à plein poumons, Alexeï, âgé de 43 ans, marche à vive allure dans un parc moscovite. Pour lui, la marche nordique est une recette de bonne forme physique avec laquelle les problèmes d'articulations n'existent plus.

«Au bureau je suis obligé de rester assis ce qui a provoqué chez moi des douleurs au dos. Le soir, je me sentais tellement cassé comme si je déchargeais des wagons», plaisante-t-il au micro de Sputnik»

N'ayant ni le temps, ni les moyens de visiter régulièrement des salles de gym, il était obligé d'arrêter cette douleur avec des médicaments. Comprenant que cela ne pouvait pas durer longtemps comme ça et encouragé par sa femme, il est allé voir un médecin qui lui a conseillé, entre autres recommandations, de se mettre à la marche nordique pour renforcer sa colonne vertébrale et ses muscles.

«À vrai dire, au début, je n'ai pas pris ce conseil au sérieux mais comme les douleurs aux dos ne cessaient toujours pas, on a décidé avec ma femme de tenter le coup. J'avoue que ce sport paraît étrange pour ceux qui ne s'y connaissent pas mais ce qui est étonnant, c'est que ça marche. C'était bien difficile au tout début mais après cette activité est devenue une habitude et les douleurs se sont apaisées sans que je m'en rende compte. De plus, c'est une belle occasion pour passer du temps dehors», a-t-il expliqué.

«Un coup d'énergie incroyable»

Pour Natalia, âgée de 39 ans, la marche nordique est une découverte bien agréable qui a dépassé ses attentes. Tout comme Alexeï, elle avoue qu'elle trouvait cela bizarre lorsqu'elle voyait des gens, marchant dans les rues avec les bâtons «de ski».

Intriguée, elle a cherché des informations sur ce sujet sur internet. Intéressée par cette nouvelle expérience, elle a voulu s'y mettre mais comme sa famille ne prenait pas trop au sérieux cette idée, elle a laissé tomber durant quelques années.

Voyant que cette activité sportive gagne de plus en plus en popularité, Natalia s'est inscrite dans un club d'adeptes de la marche nordique.

«Au premier coup d'œil, on a l'impression que c'est facile mais c'est loin d'être le cas. Il y a une technique de marche spéciale. Au début, pour moi c'était très important de recevoir des instructions de personnes expérimentées pour ne pas nuire à ma santé», se souvient-elle"

Par ailleurs, elle a avoué que les premiers jours étaient bien difficiles.

«À vrai dire, j'étais vite fatiguée et essoufflée. J'ai donc été obligée de marcher doucement. Avec le temps, on s'y habitue et on prend le bon rythme. La première fois, j'avais tellement mal partout que j'ai eu peur. Je n'arrivais même pas à lever les mains mais c'était un coup d'énergie incroyable», se souvient-elle en souriant.

Natalia avoue qu'elle apprécie tout particulièrement cette activité pour plusieurs raisons. D'abord, on n'a pas besoin d'aller dans des salles de sport et gaspiller de l'argent pour un équipement souvent coûteux, ensuite, cela donne la possibilité de passer plus de temps dehors et de garder une bonne forme physique.

«Cela permet de garder la ligne, de conserver sa masse musculaire, d'améliorer son look. Les forces protectrices de l'organisme sont aussi renforcées, ainsi que l'immunité, le cœur et les poumons», dit-elle en connaissance de cause.

Qu'en disent les médecins?

«La marche nordique peut être pratiquée par toute personne quel que soit son âge, son sexe ou sa forme physique. Les contre-indications n'existent pratiquement pas», explique le médecin et le rédacteur du journal «La planète de la santé», Vladimir Khorachev.

M.Khorachev rappelle que selon les études scientifiques, la marche nordique «mobilise 90% de tous les muscles contrairement aux 65%-70% lorsqu'on marche normalement».

«D'un autre côté, prendre appui sur les bâtons baisse considérablement la pression sur les articulations du genou […]. Cela permet de pratiquer la marche nordique lorsqu'on souffre de maladies des articulations ou de la goutte», précise-t-il également.

Par ailleurs, comme l'indique le médecin, cette activité est conseillée pour ceux qui souffrent d'obésité ou veulent renforcer leur système cardio-vasculaire. En revanche, M.Khorachev souligne qu'en cas de problèmes cardiaques, il est indispensable de consulter son cardiologue avant de s'y mettre.

«Un sport-loisir»

«La marche nordique, c'est un sport —loisir qui va vous faire oublier les petits soucis quotidiens en ayant un effet très bénéfique sur votre condition physique», lit-on sur le site de la Fédération Française d'Athlétisme.

Le site met en relief les quatre avantages principaux de cette activité sportive.

Ainsi, la marche nordique tonifie les muscles du corps et renforce les chaînes musculaires et articulaires. Ensuite, cette activité permet de mieux respirer.

«La marche nordique permet au pratiquant de mieux respirer, en ayant de par sa position et ses appuis latéraux, une plus grande amplitude pulmonaire et une plus forte oxygénation allant jusqu'à 60 % de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale», apprend-on.

Quelques conseils pour se mettre à la marche nordique

Si vous êtes tenté par cette activité, quelques conseils, présentés par le portail Futura Science ne sont pas à négliger.

Ainsi, le choix du bâton est essentiel. Il faut donc faire attention au moment du choix: plus il y a de carbone, plus le bâton est solide et moins il y a de vibrations.

«Les bâtons en aluminium doivent absolument être évités ils n'absorbent pas les vibrations, et à terme vous risquez une tendinite», prévient le portail.

En outre, la hauteur des bâtons n'est pas non plus à négliger et dépend de la taille de chaque personne. Pour son confort, il est donc conseillé de multiplier sa taille par un coefficient de 0,68.

Et la dernière chose, à ne pas oublier avant de s'offrir une randonnée pédestre en toute sérénité, ce sont les chaussures. Il faut éviter les chaussures de randonnée, qui sont inadaptées. Les spécialistes conseillent de privilégier des chaussures de running avec un bon amortisseur.

«Au-delà de 60 ans, n'hésitez pas à utiliser un cardiofréquencemètre pour contrôler votre rythme cardiaque», conclut le portail.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ngrx ?