Breitnau 2015

Rédigé par Serge - -

"Wer will, der kann" (Vouloir c'est pouvoir)

Dimanche matin 14 juin. « Scheisse ! » comme aurait dit Cambronne s’il avait été Allemand. Patrick vient de déchirer son pantacourt ! L’exhibition étant un manquement grave au règlement, Pat’One risque d'être disqualifié avant même le départ.  Il est mal le Pat ! Heureusement pour lui, mon épouse a emmené fil, aiguilles et dé à coudre et Pat’One pourra prendre le départ !

Il y a plus de 700 marcheurs ce matin à Breitnau, venus de toute l’Allemagne et d’ailleurs. Nous retrouvons quelques Bellifontains « d’Azimut Sport Compétition » emmenés par Marc ainsi que des Alsaciens de « Nordic Walking Piémont » emmenés par Michel, avec qui j’ai échangé récemment par mail.

Sous un ciel bleu azur, Anke nous fait une série d’échauffements en musique. Bien sûr, on comprend que dalle, « nitchts »,  à ses explications en allemand mais il suffit de la regarder et de suivre, si on peut...  

« Scheisse ! » à nouveau. Cette fois c'est Sébastien qui découvre que la pointe d'un de ses bâtons est cassée. La couturière ne peut rien faire mais le stand « One Way » lui prêtera des bâtons et Séb pourra partir. Sympa !

breitnau 12

9 heures. On est « pünktlich ». On  est en Allemagne ! Le départ est donné pour les 21 km (700 m de dénivelé). Laurence, Jeb, Sébastien, Patrick, Paulo se sont alignés pour cette marche, tandis que Jean-Luc, Flo et moi partirons sur le 16 km (600 m de dénivelé) à 9h15 et Josiane, Bernadette, Séverine, Brigitte et Jeanine feront les 10 km (365 m de dénivelé) à partir de 9h30.

C’est un test pour moi au niveau du genou et je ne vais pas forcer. Jean-Luc, qui craint sans doute d’avoir à me porter, s’inquiète régulièrement de mon état. « Ca va Serge, le genou ? »...  Une vraie « Krankenschwester Rotes Kreuz », infirmière de la Croix Rouge,  le Jean-Luc !  Le parcours des 16 km est superbe avec vues panoramiques sur le massif du Feldberg et passages « romantische », sauvages et rafraichissants près des cascades de la Ravenna. De temps en temps des riverains nous encouragent : « Gut Morgen ! Wie geht’s  ? Viel Glück ! ». Notre allemand est limité et nous répondons plus par des sourires que par des mots. A signaler que « Die Organisation ist absolut perfekt » : signalétique très visible, ravitaillement bien situés et copieux, sécurité assurée, bénévoles nombreux et compétents...D’adorables « Kinder » nous tendent des gobelets « d’Aplesaft ». Je remplis mon bidon d’eau fraiche régulièrement pour m’asperger le crâne. Il fait très chaud... « Sie müssen trinken, viel trinken » ...et pas de bière !

A mi-parcours,  Flo s’échappe à toutes berzingues. Puis, à son tour, ma  «Krankenschwester» me laisse tomber et disparait hors de ma vue. Mon genou ne me fait pas souffrir du tout mais, prudent, je n’appuie pas sur l’accélérateur. Je ressens juste un gros manque d’entrainement, depuis trois mois. La dernière côte est dure mais les encouragements de Jeb, Patrick, Jeanine et de mon épouse, qui sont arrivés, me redonnent du courage. Je distingue même mon prénom scandé par le speaker, qui repère les dossards de loin, au milieu de commentaires incompréhensibles en allemand.

Le short de Patrick a bien tenu ce qui permet au champion de terminer « Komfortable » premier des 21 km, suivi de Paulo et d’un Allemand et un peu plus loin, par Marc. Jeb, fidèle à ses habitudes a fait une bouclette supplémentaire, mais il s'en tire bien. Sébastien n'est pas loin non plus, avec ses "One Way" d'emprunt. Laurence arrive à son tour bouclant ses 21 km qu’elle hésitait à faire ce matin, n’ayant pas marché depuis longtemps. 

Josiane a marché avec Brigitte et Séverine, dont c’était un peu le baptême de marche nordique. Bernadette et Jeanine ont bien bavardé pendant leur 10 km. 

La BNW a donc bien marché pour sa première sortie outre Rhin (203 km parcourus et deux marcheurs sur le podium. Euh.. quel podium ? Elle a bien mérité une bonne bière de la Forêt Noire. La pluie, que l’on n’attendait pas, commence à tomber. Allons faire un petit tour vers la Kultur-und-Sporthalle. Nous sommes un peu déçus que les performances de Patrick et de Paulo ne soient pas récompensées. Il n’y a aucun podium, en effet... Des récompenses tombent pour les équipes qui ont fait le plus de km sur un même parcours. On aurait peut-être gagné quelque chose si on s’était tous inscrit sur la même distance car nous étions la 2ème équipe en nombre, derrière une équipe allemande.... Nous récolterons quand même des lots de consolation lors de la tombola avec Josiane et Flo.

 

#1  - Noemie Breze a dit :

Quel ecrit incroyable, merci pour le travail

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.