BNW Dijon marche nordique "sur le toit du monde occidental" (21/07/19)

Rédigé par Serge - -

A Saint Victor sur Ouche, se trouve le « Toit du Monde Occidental » comme le nommait l’écrivain bourguignon Henri Vincenot qui a vécu dans les environs. Il faisait allusion à la ligne de partage des eaux qui alimentent la Méditerranée, l’Atlantique et la Manche.

Une quarantaine de marcheurs sont là pour une marche de 12 km et 400m de dénivelé en ce 21 juillet 2019. Les BNW présents aujourd’hui – Catherine Poursin, Valérie Moreau, Séverine Dos Santos, Michèle Jacquetton, Dominique Nicolas, Jean-Emmanuel Bissey, Gérard Gaudillière, Laurent Eudes et Serge Foucaud - espèrent bien ne pas s’être déplacés pour rien.

Les organisateurs ont prévenu : « Vous aurez droit à La Pourrie !». Heureusement, il ne s’agit point d’un passage défoncé, mais de  la maison où vécut Henri Vincenot pendant de nombreuses années.

Pas du tout pourri ce parcours, d’ailleurs. Dur, dur tout de même… Ca monte raide en direction de la grotte de Tebsima pratiquement dès le début. Et ça va durer plus de sept kilomètres…. A proximité de la grotte, certains  marcheurs sont déjà épuisés dans cette interminable montée.  Ils croiront même voir la silhouette de la princesse Tebsima, qu'un chevalier revenant de croisade aurait ramenée du Moyen-Orient, selon Henri Vincenot. Aucun BNW ne verra la belle Tebsima.

L’ombre d’Henri Vincenot est bien ancrée dans ces sous-bois pleins de présences invisibles et de légendes. Le parcours est toujours agréable, malgré un passage récemment labouré.

A l’avant, la lutte est serrée entre Paulo Dos Santos (Morvan Oxygène), et les BNW Dominique Nicolas et Jean Emmanuel Bissey. Jacques Larcier (DUC) se tient en embuscade. Quelques concurrents du trail, partis 10 minutes avant la marche sont rattrapés par la tête de la course.

Il faudra attendre le km 9, au village de Jaugey, pour souffler un peu. Mais Il paraît que certains marcheurs entendront des psaumes en provenance des ruines du château de Marigny tout proche de l’arrivée. Il se dit que le châtelain de l'époque aurait omis de dire une messe et que, depuis, quelques psaumes -  que seuls les marcheurs fatigués peuvent entendre -  s'échappent du château et de son fantôme. Les BNW n’ont rien entendu.  

Finalement c’est Paulo Dos Santos qui remportera cette marche en 1:31 :53 (1er M2) devant les BNW Dominique Nicolas en 1 :32 :49 (1er M3) et Jean Emmanuel Bissey  en 1 :37 :17 (2ème M2).

Les résultats des autres marcheurs de BNW  sont plus qu’honorables.

Gérard Gaudillière est 6ème en 1 :42 :35 (3èmeM3) – Serge Foucaud est 7 ème (1er M4) en  1 :47 :08. Chez les féminines Valérie Moreau est 8èmeen 1 :47 :30 et première féminine devant Catherine Poursin, 10ème en 1 :48 :59. Bravo à Valérie, nouvelle recrue de BNW, pour ce podium à l’issue de sa première compétition !

Bravo aussi à Séverine, à Laurent et à Michèle qui ne se seront fait envoûter ni par le fantôme du châtelain ​de Marigny ni par celui de la belle Tebsima. 

Les commentaires sont fermés.