BNW Dijon Marche Nordique dans l'enfer de Vannes - 30/06/18

Rédigé par Serge - - Aucun commentaire

Madoué Béniguette ! que les "penn bazh" (les bâtons),  sont lourds pour les neuf marcheurs de BNW présents cette année à l’Ultramarin ! Par plus de 30 °C, ils devront puiser au plus profond d’eux-mêmes pour dompter un panorama de rêve qui devra singulièrement se mériter  cette année sur les "ribines" ensoleillés de l'enfer du Golfe du Morbihan.

Merci Mickaël Edson. Sans vous, de nombreux concurrents seraient morts de soif. En 1988, vous êtes infirmier et vous participez à une course cycliste, le « Hotter’N Hell » (« plus chaud que l’enfer »). dans le désert texan, Malin, vous avez subtilisé une poche pour liquide intraveineux sur votre lieu de travail. Après avoir rempli la poche d’eau, vous la mettez dans une chaussette, puis vous la cousez sur le dos de votre maillot. Enfin, vous passez le tuyau sur votre épaule en le bloquant avec une pince à linge. Vous avez inventé ainsi le "camel back"  ! Mais les "camel back" des concurrents de l'Ultramarin ne suffiront pas pour étancher leur soif.

Les organisateurs ont bien prévu des points d’eau supplémentaires sur les 29 km du parcours entre Séné et le port de Vannes. Mais, compte tenu de cette chaleur caniculaire, ce sera notoirement insuffisant pour, comme on dit en Bretagne, "casser la soif" des 1300 nordic walkers. Heureusement, de nombreux spectateurs se dévoueront pour ravitailler en eau les forçats des bâtons.

Cette chaleur infernale se ressentira forcément sur les résultats, y compris pour les meilleurs et de nombreux marcheurs abandonneront. A noter l'abandon de l'un des favoris, Jean Michel Wlodicka, peu après le ravitaillement de Port Anna, au 17ème km, 

Saluons la victoire de Denis Leux (Breiz Team) en 3h24, suivi de Aurélien Vidal (3h28) et de Laurent Boucher (3h33)

Quant aux  BNW, ils  ne démériteront pas et aucun d'entre eux n'abandonnera, même si les superbes escargots sur leurs maillots, habitués à des températures plus douces, souffriront  le martyr. Les résultats des BNW : 

Gérard Gaudillière : 4'h16 113ème 30ème V3- Serge Foucaud  : 4h28 186ème 7ème  V4- Catherine Poursin : 4h48 354ème 51ème  V2F- Dominique Amiot : 4h46- Jean Luc et Florence Tournadre, Delphine et Eric Thevenot :  5h17

Le Team Guidetti (ex BNW) Patrick Maréchal, vainqueur de l'Ultramarin en 2016 et 2017, termine 10ème en 3h39, Il se consolera avec une belle première place de V3..

Cette belle épreuve, comme les années passées, ne pouvait que se terminer, pour les BNW, par un joyeux  festin dans un bon restaurant de Vannes, avant d'aller encourager quelques concurrents du relais et du 177 km à leur arrivée sur le port..

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot umim ?