NordicWalk'in Lyon 2016 - Pas de Guignol chez BNW.

Rédigé par Serge - - Aucun commentaire

Serait-ce pour assister à un spectacle de marionnettes que les BNW se déplacent à Lyon, ce 15 octobre 2016 ?  Ou bien pour vérifier que Lyon est toujours la capitale mondiale de la gastronomie, avec ses quenelles, son tablier de sapeur et sa cervelle de canut ? A moins que ce ne soit pour rendre visite au Primat des Gaules ou pour assister à une expo au Musée des Confluences ? Mais non, pas question de faire le Guignol, de s’empiffrer dans un petit « bouchon » ou de faire du tourisme à Lyon… BNW, aujourd’hui, se devait simplement d’être présent à la première édition de « NordicWalk in Lyon » pour sa dernière marche de l’année hors Bourgogne.

Quelques vaillants BNW, Jean Emmanuel, Patrick, Serge, ainsi que la dernière recrue, Delphine, ont fait le déplacement, entrainant dans leur sillage Véronique de l’AC Talant.

Ils sont rejoints par deux autres BNW, Laurence et Sébastien, qui marcheront le lendemain.  Bernard Baudoin l’organisateur de la « Nordic Walk de Morteau », est là, prêt à en découdre aujourd’hui. D’éminents ambassadeurs de la marche nordique, le local Xavier Bastien (AEM), Gérard Bernabé et Arja Jalkanen Meyer, ont fait le déplacement. Pauline couvre l’évènement pour « Marche Nordique Magazine ».

Trois cent soixante et un coureurs sont au départ. Fébrile, Patrick s’est positionné aux avants-postes  pour être au contact des marcheurs les plus rapides. Jean-Emmanuel, lui, s’est malencontreusement placé au milieu du peloton, et il le regrettera, gêné par de nombreux concurrents. Delphine et Serge se sont mis en retrait aussi et ça bouscule un peu avec des concurrents pas très rapides, et des petits coups de bâton...Dès le départ, un groupe de cinq marcheurs se détache : David Deguelle (OCC), Didier Frison et Franz Liskowitch (To Be Sport), Bernard Baudoin (NWM) et Patrick Maréchal (BNW). Les To Be Sport mènent un train d’enfer et le BNW Patrick reste à leur contact

Fin du premier tour : Patrick a 30 secondes de retard sur les deux TBS. Jean-Emmanuel pointe en 12ème place. Les juges à pied, en VTT  et en trottinettes ont repéré des allures anormales chez certains marcheurs mais pas chez BNW.

Au troisième tour, suivi comme son ombre par Bernard, Patrick se décide à "mettre du charbon sans s’occuper des signaux". C’est le moment, se dit-il, de revenir sur les deux premiers lascars, Franz et Didier. Jean-Emmanuel, subjugué par le déhanché d’une jeune toulousaine, colle à celle-ci. Mais une juge tatillonne sanctionne la belle, obligée de ralentir. Jean Emmanuel dépasse la Vahiné. Condamné à trouver d’autres lièvres, il repère trois coureurs dans sa ligne de mire mais il ne pourra en rattraper qu’un seul.  

Serge a également décidé de passer la vitesse supérieure dans ce dernier tour. Il a déjà fait mieux au deuxième tour et les jambes répondent encore bien. Allez, les encouragements des spectateurs vont l'aider ! Delphine et Véronique se battent aussi bec et ongles.

Alors que Didier passe la ligne d’arrivée, les juges sanctionnent Franz et lui appliquent une boucle de pénalité. De ce fait, ce dernier passera la ligne en 3ème position. Le BNW Patrick se retrouve deuxième (9,4 km/h de moyenne). Jean-Emmanuel sera 10ème (5ème de sa catégorie,  8,5 km/h). Il sera même félicité par les organisateurs pour son style très propre. Surveillé de près et encouragé par Arja Jalkanen Meyer, Serge fera 17ème dans sa catégorie (7,7 km/h). Delphine fait une belle prestation à 6,7km/h de moyenne. Véronique (AC Talant) finit à plus de 7km/h.

Bravo aux Dijonnais en général, aux BNW, à l’AC Talant  et, évidemment à Patrick Maréchal, une fois de plus.

Le classement : http://www.l-chrono.com/resultats2016/nordic_walkin_lyon.pdf

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot cfkphu ?